30.11.16

[Fais les backs] Nourrissez le beau projet "Eat, and Love yourself" !

Vu mon pseudo, vous devez vous douter que la nourriture est une affaire sérieuse pour moi : manger et faire à manger aux autres font partie des petits plaisirs inestimables de ma vie de mec lambda. Ainsi, je ne pourrais imaginer un seul instant que cette relation quasi amoureuse entre les aliments et moi puisse se transformer en cauchemar. Pourtant, c'est ce que vivent des millions de personnes dans le monde, dont plusieurs centaines de milliers en France souffrant de TCA (NDLR : troubles du comportement alimentaire), souvent dans le silence ou dans l'incompréhension de leur entourage...
Qu'il s'agisse de boulimie, d'anorexie ou encore d’hyperphagie, ces maladies résultent d'un mal-être qui affecte aussi bien le mental que le physique. Un mal-être qui peut avoir bien des sources mais qui hélas se voit souvent alimenter par la société et les images déformantes qu'elle nous renvoie. Lutter contre les TCA est donc un combat de chaque instant qui nécessite de la vigilance et de la pédagogie.
Du coup, quand j'ai su que Sweeney Boo comptait dessiner un roman graphique sur ce thème, j'ai tout de suite été accroché et ai décidé de mettre ce projet en avant à ma modeste mesure.
J'ai donc l'honneur de vous présenter le projet Kickstarter Eat, and Love yourself, au travers d'une nouvelle interview de la talentueuse illustratrice française expatriée au Québec :
LGC : Hey ! ça fait un bail depuis la dernière interview ! Que deviens-tu depuis ? J'ai cru voir sur Twitter que ça bougeait pas mal et que tu commençais à faire ton trou dans le paysage de la bande dessinée nord-américaine (Mazel tov pour Rat Queens !)
Sweeney Boo : Hey ! En effet, un tas de choses se sont passées depuis, c'est un plaisir de pouvoir à nouveau répondre à tes question. J'ai eu le plaisir de collaborer avec Kurtis, pour son projet webcomic de Rat Queens, je connaissais déjà l'univers auparavant, et j'ai eu la chance de pouvoir mettre mon trait sur Betty et le reste de l'équipe, un vrai bonheur. J'ai fait beaucoup de conventions et de rencontres, et je continuais à travailler d'arracher pied le projet de Eat. Préparer un kickstarter prend énormément de temps, et nous avons essayé de faire cela de la meilleur façon qu'il soit ! Autant dire que mes journées sont plutôt bien remplies !
LGC : Il y a quelques mois, tu officialisais Eat, and love yourself, ton nouveau projet BD qui fera l'objet d'une campagne Kickstarter. Peux-tu nous en dire plus s'il te plaît ?
Sweeney Boo : En effet, Lylian (NDLR : Lylian Klepakowsky, un scénariste français vivant lui aussi au Québec, notamment connu pour l'adaptation plébiscitée de l'univers d'Ewilan en bandes dessinées aux éditions Glénatet moi avons démarré la création de ce projet au début 2015. Cela est venu d'une histoire qui me tenait beaucoup à cœur, Lylian a tout de suite partagé ses idées avec moi, et l'histoire a rapidement pris forme. Même si en l'espace de ces presque deux années, l'histoire a subi beaucoup de modifications, je pense que nous sommes aujourd'hui tous les deux très contents de la direction qu'ont prise les choses. 
video
LGC : Comment t'est venue cette idée ? Les TCA font partie des fléaux de notre époque, c'est vraiment bien de se saisir du sujet !
Sweeney Boo : Pour tout dire, j'ai été victime de cela durant plusieurs années. C'est quelque chose de très lourd à gérer, et qui nous rend extrêmement fragile. Beaucoup de personnes, ne se rendent pas compte de l'impact émotionnel et physique que cela peut avoir sur une personne. J'ai eu beaucoup de mal à faire comprendre à mon entourage, que c'était une vrai maladie, et que j'avais besoin d'aide. C'est quelque chose dont on ne peut se sortir seul, il faut beaucoup de volonté et de soutiens des personnes qui nous entourent. Ce n'est pas réellement quelque chose dont on guérit, mais disons que nous apprenons à vivre avec cette partie de nous même. Et j'ai du apprendre à m'accepter et me comprendre. Et ce sont exactement les étapes par lesquelles le personnage de Mindy va devoir passer.  
LGC : Comment s'est déroulé le processus de création ? Ça a dû être dur de garder tout ceci secret. Tu t'es rapprochée d'autres personnes ayant souffert de TCA ?
Sweeney Boo : Je me suis servie de mon expérience pour aiguiller Lylian. Nous avons également beaucoup analysé le fonctionnement de la société actuelle, qui est malheureusement le principal fautif dans la création de cette maladie, surtout chez les jeunes femmes.
LGC : Pourquoi un Kickstarter ? C'est dû à une volonté d'indépendance ou bien à un problème pour trouver un éditeur ?
Sweeney Boo : Nous avions une idée très précise de la manière dont nous voulions faire ce livre. Il y a un an, nous avions proposé notre histoire à des éditeurs, qui malheureusement n'ont pas été intéressés par notre projet. Nous aurions pu abandonner, et passer à autre chose. Mais Lylian et moi tenions beaucoup à cette histoire, il été impossible pour nous de devoir abandonner le personnage de Mindy. C'est pour cela que nous avons pensé au financement participatif, et dès lors nous avons travaillés le projet dans cette direction. 
LGC : Le public francophone peut-il espérer tenir entre ses mains une édition de Eat, and love yourself dans la langue de Molière ?
Sweeney Boo : Oui bien sur. Le Kickstarter va en premier lieu servir à éditer une version du livre en Anglais. Mais si le kickstarter marche, nous avons également dans l'idée et l'intention de produire une version Française.
LGC  Merci d'avance pour tes réponses. Je souhaite tous mes vœux de réussite au Kickstarter et tout le bonheur du monde à Mindy !
Vous l'aurez compris, Eat, and Love yourself est un beau projet, aussi bien sur le fond que sur la forme avec un sujet touchant porté par le trait gourmand de l'illustratrice Sweeney Boo. Un projet qui a besoin d'au moins 25 000 CA$ (dollars canadiens : 1 € = 1,42 CA$) et qui ne pourra pas voir le jour sans votre soutien. Selon la taille de votre compte en banque, n'hésitez pas à donner vos sousous jusqu'au 31 décembre 2016 sur Kickstarter. En plus de participer à sa réalisation vous recevrez, à partir de 15 CA$ et jusqu'à 650 CA$ de don, de belles récompenses en plus de l'ouvrage à sa sortie en septembre 2018. Parmi ces goodies, se trouvent des prints et des marque-pages illustrés par un cast de dessinatrices internationales cinq étoiles :

Loish, une illustratrice néerlandaise de génie

Marguerite Sauvage, la dessinatrice française de la série Faith chez Valiant
Mirka Andolfo, une virtuose italienne à l'univers sexy et fantastique :

Mais à quoi serviront les 25 000 CA$ demandés ?
  • Rémunérer les artistes à la hauteur de leur travail
  • Rémunérer les invités de marque et le traducteur
  • Assurer l'impression de l'ouvrage
  • Verser son pourcentage à Kickstarter
Tout l'argent récolté au-delà des 25 000 CA$ servira à nourrir le projet et à le rendre toujours plus séduisant. 30 pages et des crayonnés seront ainsi ajoutés à l'ouvrage à partir de 35 000 CA$ récoltés et à partir 75 000 CA$, la barre chocolatée qui changera la vie de Mindy dans la BD sera créée pour illuminer les vôtres.

Vous pouvez suivre l'actualité du projet en suivant la page Facebook du projet et donner vos sousous en cliquant sur l'image ci-dessous  :
 Financez Eat, and Love yourself sur Kickstarter

0 commentaires :

Enregistrer un commentaire